Baptême de l’air en avion, Vol découverte à Montpellier


Vol de découverte (baptême de l’air) en avion à Montpellier – Hérault

Le vol découverte en avion ou baptême de l’air, l’idéal pour découvrir le monde aérien.

Les Aéroclubs peuvent effectuer ces derniers selon les règles exposées ci-après. Les vols de découverte en avion ( ou baptême de l’air) sont effectués avec un appareil de type Cessna 172 SP ou Robin DR400.

Quel vol peut-on faire en vol de découverte, baptême de l’air ? La côte jusqu’à Sète et l’étang de Thau ou une ballade le long du littoral via la La Grande-Motte,  Aigues-Mortes, l’Espiguettes, Carnon).
Offrez un bon cadeau, c’est possible….. Si dans votre entourage quelqu’un rêve d’avion et de pilotage, profitez de son anniversaire pour lui offrir son premier vol, succès garanti….

 (Durée du vol entre 20 et 30 minutes, dépend du contrôle aérien)

Bapteme de l'air

Baptême de l’air en Robin DR400

Bapteme de l'air

Baptême de l’air en Cessna 172 SP

 

IMPORTANT: Suite à une contrainte structurelle de nos avions,

le poids maximum d’un passager doit être inférieur à 100 kg  

 

 

 

 

 

Le prix du vol indiqué dépend du type d’appareil, et est indépendant du nombre de passagers.

– 120 € : Prix total du vol pour 2 à 3 passagers *
– 100 € : Prix total du vol pour 1 à 2 passagers *

* Un enfant de moins de 12 ans le jour du vol doit-être accompagné par un adulte

iconJ’ACHETE UN VOL DE DECOUVERTE

N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement

Demande de renseignement

Bon cadeau à offrir

Contactez nous par Email ou par téléphone (l’après-midi 14h00 à 17h30), nous pourrons convenir alors ensemble d’un rendez-vous. Appareil photo autorisé. Casquette et lunettes de soleil vivement recommandées (L’Aéroclub vous prêtera un casque radio). La balade est tranquille car il ne s’agit pas de faire des cabrioles en l’air, mais de vous faire découvrir et ressentir le plaisir de voler. Les vols de découverte (ou baptême de l’air) sont donc accessible à tous (sauf interdiction médicale) et resteront un excellent souvenir ou le commencement d’une grande passion.
(Vols sur le dos, looping et vrilles font partie des clubs de voltiges et sont totalement incompatibles avec la définition des vols de découverte, voir ci-dessous)

N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignements 

Demande de renseignement


Texte concernant les vols de découverte :

Arrêté du 18 août 2016 relatif aux éléments laissés à l’appréciation de l’autorité nationale compétente par le règlement n° 965/2012 de la Commission du 5 octobre 2012 déterminant les exigences techniques et les procédures administratives applicables aux opérations aériennes conformément au règlement (CE) n° 216/2008 du Parlement européen et du Conseil

Section 3 : Vols de découverte

Article 4

Type de vol.

Les vols de découverte sont des vols circulaires de moins de 30 minutes entre le décollage et l’atterrissage durant lesquels l’aéronef ne s’éloigne pas à plus de 40 kilomètres de son point de départ.

Article 5

Activité marginale.

L’activité marginale mentionnée à l’article 3 ne dépasse pas 8 % des heures de vol totales effectuées dans l’année civile par l’organisme.
Les heures effectuées en vol de découverte dans le cadre de manifestations aériennes, ou durant les journées portes ouvertes ne sont pas comprises dans ce décompte.
Les journées portes ouvertes sont celles pendant lesquelles des présentations d’aéronefs organisées par l’organisme ne comprennent ni figure de voltige, ni vols en formation, ne nécessitent pas de dérogations aux règles de l’air, pour lesquelles aucune coordination n’est nécessaire, se déroulent sur des aérodromes habituellement utilisés par le type d’aéronefs présentés et pour lesquelles l’emplacement accessible au public n’empiète pas sur l’aire de mouvement.

Article 6

Contrôle de l’activité marginale.

Les organismes tiennent à la disposition des autorités administratives leur bilan annuel d’activité.

Article 7

Publicité.

L’activité proposée ne fait l’objet d’aucune publicité à titre onéreux ni d’aucun démarchage. Elle ne doit notamment faire l’objet d’aucune offre commerciale au moyen de coffrets cadeaux.

Article 8

Restrictions.

Les vols en patrouille sont interdits dans le cadre de la présente section.

Article 9

Document sur l’activité et l’évaluation des risques en matière de sécurité.

Les organismes établissent et tiennent à jour un document comportant les éléments suivants :

– la personne désignée pour effectuer la sécurité des vols, conformément au point NCO.GEN.103 du règlement (UE) n° 965/2012 susvisé ;
– les aéronefs utilisés ;
– les sites dans lesquels l’activité est effectuée ;
– les procédures mises en œuvre ;
– l’information des passagers sur l’utilisation des dispositifs de secours et les procédures à suivre en cas d’urgence ;
– l’ensemble des conditions permettant d’autoriser les pilotes à effectuer ces opérations ;
– une politique de sécurité portant sur la gestion des risques.

Ce document est tenu à la disposition du service de l’aviation civile territorialement compétent.

Article 10

Conditions pour les pilotes.

Les pilotes effectuant les vols prévus à la présente section sont majeurs et sont employés ou membres de l’organisme.

Article 11

Expérience minimale.
Les titulaires d’une licence de pilote privé (PPL) avion ou hélicoptère et les titulaires d’une licence de pilote d’aéronef léger (LAPL) pour avion ou pour hélicoptère réalisent les vols de découverte prévus à la présente section à la condition de justifier d’au moins 200 heures de vol depuis l’obtention de la licence sur la catégorie d’aéronef sur lequel est effectuée l’opération concernée.

Article 12

Expérience récente.

Outre le respect du b) 1 du point FCL.060 de l’annexe I du règlement n° 1178/2011 susvisé, les titulaires d’une licence de pilote privé (PPL) avion ou hélicoptère et les titulaires d’une licence de pilote d’aéronef léger (LAPL) pour avion ou hélicoptère ne peuvent réaliser les vols prévus au présent arrêté que s’ils ont effectué 25 heures de vol au cours des 12 mois qui précèdent.

Article 13

Capacités d’emport.

Le nombre d’occupants, équipage compris, est au maximum de 3 pour les hélicoptères et de 5 pour les avions.

Le directeur de la sécurité de l’aviation civile et le directeur général des outre-mer sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 18 août 2016.

La ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat,

Pour la ministre et par délégation :
Le directeur de la sécurité de l’aviation civile,

P. Cipriani