Navigation de nuit vers Avignon puis LFML et les Stes Maries de la Mer


Avis aux pilotes du club narrateurs : envoyez-nous vos récits de vol, nous les publierons !!!

 

Vendredi 20 Mai 2016, fin d’après-midi, le temps de curée se confirme. Nous avons réservé le F-GOZZ pour une navigation de nuit.
Walter m’a validé ma qualification au vfr de nuit il y a deux mois. Je sais combien le maintien de compétences est important.
Nous attendions donc une opportunité météo.
Comme à l’accoutumée, j’ai préparé un itinéraire à l’Est vers Avignon puis MTG le VOR de Marseille et un à l’Ouest vers Carcassonne.
Le circuit à l’est tente vraiment mon chéri. Nous suivrons l’itinéraire de nuit publié et je dépose un plan de vol.

18h UTC visite pré-vol, ajout d’1/2 L d’huile pour maintenir le niveau entre 6 et 8 comme préconisé.
Vérification sur Aérogest de la liste des signalements. Rien qui puisse gêner notre projet.

Côté carburant, si j’intègre le vent, les 45 mn de réserve règlementaire, l’aérodrome de dégagement, plus la réserve carburant que j’ajoute systématiquement
( eh oui, je suis plutôt ceintures + bretelles !!!!!), il me faut 110 L

1/2 réservoir central, 1/2 de l’aile droite, 1/4 aile gauche… je ferai le plein du central.

121.950 MPL sol, avez-vous mon plan de vol ? Ils l’ont.
Je mets en route, autorisée à rouler à la pompe.

19h30 utc ( 8 mn avant nuit aéronautique ), au point d’arrêt 30 L, avec 118.20 , essais moteur réalisés, autorisée décollage.
Maintien d’axe, autorisée à virer à droite vers NC, puis Lunel, Uchaud.
La dérive est plus importante que prévu…je corrige mon cap. On aperçoit clairement la couche d’inversion, il nous faut rester vigilants !
Point tournant, tout est en ordre.
Puis cap vers LFTW, la lune est pleine, nous le voyons clairement alors qu’il est fermé, la couche se dissipe, clairement les lumières de Tarascon, Graveson.
Le terrain d’Avignon est fermé, et…. invisible ! mince alors, il nous faudra nous perfectionner !
Cap vers SE. Nous sommes avec Provence.
Le contrôleur est vraiment charmant !
Il me demande de trouver le point NB, le cibler pour passer verticale seuil 31. Je collationne, mon chéri corrige sur Ipad, je corrige mon cap un peu plus à gauche
pour le seuil 31.

Les lumières sont magiques, nous sommes subjugués. Les loupiotes des bateaux ancrés, le dessin coloré des villages et villes, la sinuosité des cours d’eau que l’on perçoit grâce à la pleine lune.
Puis MTG puis le spectacle extraordinaire des reflets de la lune sur la mer. C’est si beau ! je voudrais faire des 360 indéfiniment !
Provence me tend une perche pour un direct vers FJR. Mais non, l’itinéraire VFR de nuit est très bien, nous voudrions voir les Saintes Maries de la Mer de nuit.
C’est chose faite ! magnifique.

Je retrouve MPL, un autre contrôleur, charmant également.
Il y a un peu de trafic. Un appareil d’AF en finale. Descente à convenance. Il me demande mes intentions . J’opte pour une semi-directe si possible.

N° 2 derrière un appareil de l’aéroclub de l’Hérault.
Nous ne sommes pas les seuls hiboux !!!
F-GOZZ en finale pour la 30 droite, avion préparé.
2ième cran de volet, l’air est très calme, mon plan est bon.
Un posé tout en douceur, youpii ! Je laisse reposer la roulette avant. MPL de F-ZZ, vitesse contrôlée.
Sortie en Victor, je roule vers l’Aéroclub de Montpellier.

Merci à nos amis les contrôleurs.
Merci aux bénévoles du club sans lesquels tout ceci ne serait pas possible.

Mon chéri a pris plein de photos mais… malheureusement, sans stabilisateur elles sont troubles. Impossible donc de les partager avec vous.

 

Avis aux pilotes du club narrateurs : envoyez-nous vos récits de vol, nous les publierons !!!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.