Prorogation de qualif sur SIGEBEL


Le site web SIGEBEL (Système Informatique de GEstion des Brevets Et Licences) permet entre autres de déclarer ses heures de vol pour proroger une qualif SEP par expérience.

Je viens de le tester un dimanche de juillet 2020 à 19 h.
J’avais arrêté mon carnet de vol comme d’habitude, en utilisant la « formule d’arrêt du carnet de vol » spécifique à Montpellier mais très commode .

Une fois ce formulaire rempli, et la licence en main, on peut se lancer…

1 – Quelques explications sur SIGEBEL et l’ouverture du compte

Voici le lien pour en savoir plus :
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/mon-espace-pilote-sigebel#e1

Le terme de « navigants » utilisé dans cette page peut laisser penser qu’on met les pieds dans un espace dédié aux pros, mais non, les pilotes privés sont les bienvenus… Le site indique de se rendre sur « sigebelext.aviation-civile.gouv.fr ». En fait, le lien complet pour accéder à son compte SIGEBEL est :
https://sigebelext.aviation-civile.gouv.fr/sigebelext/identificationpn.htm

Pour accéder à son compte personnel, aller au formulaire situé en bas de page et cliquer sur le bouton « Mot de passe perdu / Obtenir un mot de passe ».

Il faut ensuite entrer les infos demandées, dont l’adresse e-mail que l’on veut utiliser pour SIGEBEL, ainsi que son « identifiant navigant » : si la licence est FRA.PCL.PA00190512 (chiffres inventés), l’identifiant navigant est 190512 (éliminer les 0 en tête)

On reçoit alors un e-mail intitulé « Identifiants de connexion » à l’adresse e-mail que l’on vient d’indiquer dans le formulaire, ainsi qu’à l’adresse e-mail (pas forcément la même) qui était déjà dans la base de données de la DGAC.

L’avantage est que si jamais l’adresse antérieurement connue de la DGAC n’existe plus (par exemple si on a changé de fournisseur d’accès internet), on reçoit bien l’e-mail contenant les identifiants à l’adresse que l’on vient d’indiquer.
L’inconvénient est que le nom et le numéro de licence d’un pilote suffisent à avoir accès à son dossier personnel. Cela n’a pas échappé au créateur du site puisque l’e-mail d’envoi des identifiants indique bien : « si cette demande ne vient pas de vous, merci de contacter rapidement licences-navigants@aviation-civile.gouv.fr ». Effectivement, si c’est le cas il vaut mieux réagir…

L’e-mail reçu redonne l’identifiant de connexion, et fournit un mot de passe provisoire valable 24h. Il ne donne pas de lien pour se connecter, mais c’est toujours celui indiqué plus haut :
https://sigebelext.aviation-civile.gouv.fr/sigebelext/identificationpn.htm

A la première connexion (impérativement avant la fin des 24h) il faut choisir un nouveau mot de passe d’au moins 8 chiffres ou lettres, sans caractères spéciaux genre $ ou #.

Dans les données personnelles, on peut ensuite modifier ce que l’on veut : adresse, téléphone, etc. En profiter pour raffraîchir les infos…

2 – Se servir du compte SIGEBEL pour proroger une qualif par expérience.

C’est aussi simple que de se rendre au bureau des licences sauf que là c’est nous qui allons faire la saisie.

On clique sur le lien :
https://sigebelext.aviation-civile.gouv.fr/sigebelext/identificationpn.htm
et on se connecte avec identifiant, nom (ou adresse e-mail) et mot de passe. On choisit la rubrique permettant de saisir l’expérience récente.

Le carnet de vol dûment arrêté comme indiqué plus haut contient toutes les réponses au questionnaire à remplir.
Tout est prévu, le nombre d’atterrissages peut même être différent du nombre de décollages…
Si on écrit fièrement qu’on a effectué 12h53 dans les 12 mois histoire de faire bonne mesure, on verra dans la synthèse finale que la machine tronque sèchement à 12h (et on constate qu’il en est de même pour l’ensemble du dossier de pilote qui a été constitué au fil des ans).

A l’issue de la saisie, on ne reçoit rien par e-mail, mais un message indique de se rendre (toujours dans SIGEBEL) à la rubrique « Consulter mon dossier navigant ». Toutes les rubriques dudit dossier étant cochées par défaut, il suffit de cliquer pour afficher le document complet « Extrait Nominatif » en format pdf, que l’on peut bien sûr télécharger en cliquant l’icône qui va bien. Comme ce pdf est assez copieux, on peut, en complément, en générer une version allégée en dé-cochant toutes les rubriques et en ne sélectionnant que celle correspondant à sa licence FRA.PCL.PA00xxxxxx.

Attention, la qualification n’est pas valide tant que l’instructeur ayant réalisé le vol d’entraînement d’au moins une heure n’a pas porté sur la licence la nouvelle ligne de validité avec

  • la qualification prorogée (SEP terrestre),
  • la date de fin de validité (voir l’extrait nominatif),
  • son numéro d’instructeur,
  • le numéro de transaction (donné aussi par l’extrait nominatif) suivi de sa (celle de l’instructeur) signature.

3 – Conclusion

Finalement, via SIGEBEL il n’y a rien de compliqué ni de fondamentalement différent de la prorogation de qualif au bureau des licences.
C’est certes moins convivial, mais ouvert H24. Si on n’est libre qu’à des horaires trop décalés de ceux du bureau des licences, c’est vraiment la solution la plus simple.

Document réalisé par Claude G. , pilote à l'Aéroclub de Montpellier.